bernard.defond
Musicien et Sophrologue
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Sophronisation de base
 "les Cyclades"
Vign_IMG-20200815-WA0003
 
Suggestions positives

à écouter au casque de préférence

Vign_zen-stones-in-water-picture-id545367250
 

J’aimerais vous conter l’histoire de ce pianiste talentueux, virtuose, dont le répertoire choisi avec soin rassemblait les pièces les plus difficiles à jouer. 

Le public se réunissait nombreux pour admirer la performance. Jouer ce répertoire était pour cet artiste la garantie d’être toujours au sommet de son art.

Chaque jour, avec conviction, ténacité et application, il rejouait ces oeuvres, toujours les mêmes. Il connaissait tout par coeur, les moindres nuances, chaque trilles et fioritures. Ce travail acharné dura des années, toujours dans le souci de maintenir un jeu d’excellence mais souvent au détriment du plaisir qu’il éprouvait. Peu à peu sa flamme faiblissait et le public devenu moins nombreux aux fil du temps avait maintenant totalement disparu.

Lorsqu’un jour, l’inattendu arriva ! 

Ses doigts, sans doute fatigués par la routine, décidèrent d’emprunter un nouveau chemin : une « fausse » note s’invitait dans la mélodie devenue poussiéreuse. L’artiste, tout d’abord contrarié, bousculé dans ses habitudes, puis étonné de la nouveauté répétait la chose, constatant que cette « nouvelle » note avait réveillé sa curiosité. Il en ajoutait très vite une seconde, puis une troisième, mettant en action tout son talent et ses compétences. Rapidement, la partition s’éloignait de l’originale. Quelques jours plus tard c’est tout son répertoire qui se trouvait transformé, tout comme lui d’ailleurs, bouillonnant de nouvelles idées, faisant renaître les émotions perdues en évoluant dans un nouvel univers sonore plein de promesses… 

Le plaisir de jouer était de retour, tout comme le public qui, à nouveau, se pressait pour l’écouter.

Sa « zone de confort » lui apparut alors comme une prison où rien ne pouvait lui arriver, à part l’ennui. Aux certitudes il avait finalement préféré l’inconnu, la découverte… 

Plutôt que d’exister il avait choisi de Vivre !

 
Vign_Diplôme_Sophrologue
 
Sophro-musique 1
Vign_comment-rester-zen-au-quotidien
musique pour se relaxer 
 
Sophro-musique 2
Vign_Under-Ocean

musique pour se relaxer

 

 
Sophro-musique 3
Vign_oiseaux_2
musique pour se relaxer
 
Sophro-musique 4
Vign_afrique_1
musique pour se relaxer
 
Sophro-musique 5
Vign_ftd-desert
musique pour se relaxer
 
Sophro-musique 6
Vign_femme_bicyclette
Musique pour se relaxer
 
Sophro-musique 7
Vign_DSC00516
Musique pour se relaxer
© 2012
Créer un site avec WebSelf